/
4/5

1 avis

Daora, underground sounds of urban Brasil : hip-hop, beats, afro & dub

Edité par Differ-Ant , 2013

Le label anglais Mais Um Discos, considéré comme le label des sons les plus novateurs du Brésil du XXIe siècle, présente ici une nouvelle pépite. Daora est un adjectif qui vient de largot de Sao Paulo et désigne quelque chose dextrêmement cool. Voilà qui décrit bien la double compilation qui mêle hip-hop, afrobeat et influences dub.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Même sujet

Ca c'est bossa ! | Les P'tits loups du jazz.

Ca c'est bossa !

Les P'tits loups du jazz. | Disque | Au Merle Moqueur | 2013

Le groupe revient là sur des rythmes de samba, de bossa nova ou de choro, accompagnés par d'excellents musiciens et nous communique à nouveau leur joie et leur enthousiasme avec brio ! Sous la direction d'Olivier Caillard, ce disq...

Abraçaço | Veloso, Caetano. Interprète

Abraçaço

Veloso, Caetano. Interprète | Disque | Universal Music France S.a (distrib.). Paris | 2012

Au fil de l'air. vol. 11, Ruelles : Cap-Vert, Portugal, Brésil : chansons et recettes |

Au fil de l'air. vol. 11, Ruelles : Cap-Vert,...

Disque | L'Autre Distribution (distrib.). Montlouis sur Loire | 2012

Depuis 1998, l'aventure Au Fil de l'Air et son label discographique éponyme, propose aux jeunes générations de l'Ain une découverte du formidable potentiel des musiques du monde entier. Des musiciens, compositeurs, arrangeurs et i...

Tom Zé : Dada Brasil | Santiago, Claude. Monteur

Tom Zé : Dada Brasil

Santiago, Claude. Monteur | Vidéo | La Huit | 2010

Alborada do Brasil | Nùnez, Carlos

Alborada do Brasil

Nùnez, Carlos | Disque | Carlos Nunez | P 2009

Cet opus fait entendre la plupart des genres majeurs de la musique brésilienne (samba, chorros, forro.) pour un 'brésil celtique' on ne peut plus festif et toujours inattendu.

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Extra 4/5

    Musique d'aujourd'hui, au coeur des favelas brésiliennes. Une très bonne surprise à écouter !

    par Lucie Le 26 février 2018 à 22:22