Chambres noires : nouvelles / Karine Giebel

Livre

Giebel, Karine (1971-....). Auteur

Edité par Belfond. Paris - 2020

Huit nouvelles mettant en scène l'injustice et la violence sociales. L'une d'entre elles suit le quotidien de Mathilde et Rosetta, deux femmes de ménage qui travaillent en dehors des heures de bureau, la nuit ou au petit matin, et que personne ne remarque.

Voir la collection «Thrillers»

Autres documents dans la collection «Thrillers»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Chiens de sang / auteur Karine Giebel | Giebel, Karine (1971-....). Auteur

Chiens de sang / auteur Karine Giebel

Livre | Giebel, Karine | 2008

Meurtres pour rédemption / Karine Giebel | Giebel, Karine (1971-....). Auteur

Meurtres pour rédemption / Karine Giebel

Livre | Giebel, Karine | 2010

Sélection du Festival Blues et polar 2011

Jusqu'à ce que la mort nous unisse / Karine Giebel | Giebel, Karine (1971-....). Auteur

Jusqu'à ce que la mort nous unisse / Karine G...

Livre | Giebel, Karine | 2011

Vincent, guide de haute montagne dans le Mercantour, abandonné par sa femme cinq ans plus tôt, multiplie les aventures pour oublier. Après le suicide d'une conquête, il est sous le choc et se marginalise. Servane, une jeune recrue...

Purgatoire des innocents / Karine Giebel | Giebel, Karine (1971-....). Auteur

Purgatoire des innocents / Karine Giebel

Livre | Giebel, Karine | 2013

Juste une ombre / auteur Karine Giebel | Giebel, Karine (1971-....). Auteur

Juste une ombre / auteur Karine Giebel

Livre | Giebel, Karine | 2013

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • "A la vie à la mort" 4/5

    Noir, c'est le plus souvent très noir. Karine Giebel peut martyriser, torturer, assassiner sans pitié ("le vieux fusil"), Faire montre d'une très grande sensibilité avec le quotidien de cette femme de ménage harassée qui multiplie les taches sans pouvoir s'en sortir '(l'armée des ombres"). De douceur pour cette adorable vieille dame dans un EHPAD ("au revoir les enfants") Bref de beaux portraits de petites gens, croqués d'un style épuré aussi simple qu'efficace. Un vrai bon moment de lecture. Les recueils de nouvelles sont si rares...

    par M. CHAUVEAU-BELLIEU Jean-Loup Le 16 décembre 2020 à 16:31