Le passeur / Stéphanie Coste

Livre

Coste, Stéphanie (19..-....). Auteur

Edité par Gallimard - 2020

Destins croisés de migrants et de leur bourreau. Lorsqu'un convoi chargé de candidats à la traversée débarque, Seyoum, l'un des plus gros passeurs de la côte libyenne, est bouleversé. En retrouvant Madiha, l'amour de sa vie qu'il n'a pas vu depuis des années, il fait face au passé et au souvenir de leurs familles détruites par la dictature en Erythrée et aux scènes de torture. Premier roman. Prix de la Closerie des Lilas 2021

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même sujet

Faut pas rêver / Pascale Dietrich | Dietrich, Pascale (1980-....). Auteur

Faut pas rêver / Pascale Dietrich

Livre | Dietrich, Pascale | 2021

Rêver d'un crime fait-il du dormeur un suspect? C'est ce que n'ose imaginer Louise, depuis deux mois réveillée en sursaut au beau milieu de la nuit par Carlos. Son compagnon parle dans son sommeil, en espagnol et avec véhémence. I...

En mer, pas de taxis / Roberto Saviano | Saviano, Roberto (1979-....). Auteur

En mer, pas de taxis / Roberto Saviano

Livre | Saviano, Roberto | 2021

R. Saviano évoque le drame des migrants et dénonce les mensonges liés aux ONG humanitaires qui interviennent en Méditerranée, qualifiées de taxis de la mer et accusées d'encourager le trafic des migrants. Il donne la parole aussi ...

Les sept ou huit morts de Stella Fortuna : roman / Juliet Grames | Grames, Juliet. Auteur

Les sept ou huit morts de Stella Fortuna : ro...

Livre | Grames, Juliet | 2020

Une saga familiale ébouriffante qui nous fait vivre, sur près d'un siècle, l'histoire de l'immigration italienne en Amérique. Si Stella Fortuna veut dire "bonne étoile", alors la vie a un drôle de sens de l'humour. Car dans la fam...

Histoires d'une nation / Françoise Davisse, Carl Aderhold, Cécile Jugla | Davisse, Françoise. Auteur

Histoires d'une nation / Françoise Davisse, C...

Livre | Davisse, Françoise | 2019

Quarante portraits de Français, célèbres ou moins connus, dont les parents sont nés à l'étranger, issus de la série télévisée de France 2. A travers leur parcours et celui de leur famille, l'album dresse une histoire de la France...

Chroniques. 1, Un roi sans divertissement / Jean Giono,... | Giono, Jean (1895-1970). Auteur

Chroniques. 1, Un roi sans divertissement / J...

Livre | Giono, Jean | 1972

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • quitter son pays en guerre 4/5

    Le passeur Stéphanie Coste : À travers les destins croisés des migrants africains et de leur bourreau, l’auteur dresse une fresque de l´histoire d´un continent meurtri et signe un magnifique premier roman. Quand on a fait, comme le dit Seyoum avec cynisme, « de l’espoir son fonds de commerce », qu’on est devenu l’un des plus gros passeurs de la côte libyenne, et qu’on a le cerveau dévoré par le khat et l’alcool, est-on encore capable d’humanité ? Depuis l'indépendance de l’Érythrée après trente ans de guerre contre l’Éthiopie, la dictature militaire a multiplié les conflits internes et externes, achevant de mettre le pays à feu et à sang et provoquant de massifs déplacements de la population. Depuis que Kadhafi s’est fait tuer, la racaille vient profiter du chaos local. La littérature commence à faire état du désespoir de ces Africains qui poussés par la guerre ou par la faim tentent d´arriver clandestinement en Europe au péril de leur vie et souvent au prix d´énormes sacrifices financiers. Phrase d´Ernest Hemingway : «Toutes les choses vraiment atroces démarrent dans l´innocence ». Le passeur, un homme apparemment incapable d´humanité, qui semble faire fi de la souffrance d´autrui et qui trempe dans des affaires louches a lui aussi un passé comme tout un chacun. Lui aussi, à été meurtri par la vie ! Sans l'excuser, on a l'explication du comportement criminel de cet homme, qui a été torturé. L’homme est capable de barbarie, mais l’âme humaine est capable aussi d’un peu d’humanité. Un premier roman qui ne laisse pas indifférent…

    par Mme SIAS Yvette Le 25 juillet 2021 à 23:59